Récit D

Une aventure très étrange. 

« Mais qu’est-ce que je fais là? »
Je n’arrête pas de rouspéter. Je me retrouve  entouré de bruits bizarres et un peu inquiétants au cœur d’une forêt sombre . Je n’avais pas prévu d’être ici, dans le froid, sous la pluie, seul … Ce n’est pas ce que nous avions décidé…..
Tout à coup, la forêt est moins inquiétante. Il pleut toujours mais il me semble entrevoir une petite lumière. J’aperçois une petite chaumière, avec un balcon fleuri, des fleurs devant la porte. Cette maisonnette est très jolie, le jardin est petit mais bien entretenu.

J’hésite à frapper à la porte mais le froid et la pluie décident à ma place.
Au fait, je ne me suis pas présenté…

fin partie n°1 classe de Patricia Bernard école Jeanne d’Arc Andrézieux-Bouthéon
———————–

Je m’appelle Gaspard et j’ai 10 ans. Je suis né le 9 avril 2035. J’ai trois sœurs qui s’appellent Anna, Marie et Chine. L’aînée a 15 ans, la deuxième a 13 ans et la troisième a 12 ans. C’est avec elles que je me trouvais juste avant de me réveiller dans cette sombre forêt.
Intrigué, je décide d’entrer dans la chaumière. Je pousse délicatement la porte. Et tout d’un coup je vois un grand écran d’au moins cinq mètres. Je tourne la tête et je vois une immense dame, elle est maquillée un peu comme le joker, elle tient un couteau sonique dans sa main droite et dans sa main gauche un sabre laser.
« Tu n’aurais pas dû rentrer ici » me dit-elle. « Tu vas mourir. »

Elle s’avance tranquillement vers moi. Je décide alors d’entrer dans la pièce la plus proche : la cuisine. Je prends rapidement un électro balai, en me disant : soit je meurs dans ce qui me semblait être une agréable chaumière mais qui n’en est pas une, soit je combats cette femme terrifiante. Je prends la décision de l’affronter. Je monte sur la table et esquive de justesse le couteau sonique qu’elle me lance sans avertissement. Elle s’avance vers moi, armée de son sabre laser. Je tente le tout pour le tout, je lance l’électro balai dans la tête de la femme. Elle s’écroule sous le choc. Je ne sais pas si je l’ai tuée mais je m’approche d’elle pour la fouiller et je trouve des clés dans sa poche ainsi qu’une potion. Je me dis qu’il serait temps de sortir de cette chaumière. Je décide d’ouvrir la porte. J’essaye toutes les clés malheureusement aucune ne pénètre correctement dans la serrure. Sans faire exprès, j’appuie sur un bouton situé à droite de la poignée et alors tout un mécanisme se déclenche. Soudainement, le grand écran tombe, laissant apercevoir une table sur laquelle est posé un tout petit livre. Je m’y précipite, ouvre le livre mais sans succès. Je détecte alors une serrure sur ce dernier. Je prends les clés récupérées dans le blouson de la dame. Je les insère dans la serrure. Ça marche. J’ouvre le livre. A la première page, je peux lire : « Si tu réussis, tu seras libre. Tu dois faire une potion que tu jetteras sur l’écran et qui te permettra de sortir d’ici. » En voici les ingrédients :
 chou-fleur, steak, abricot, mangue, rôti de porc, vinaigre balsamique, tulipes.
Je décide de commencer la recette et me dirige vers la cuisine. Je cherche dans tous les placards, je trouve presque la totalité des ingrédients. Il ne me reste plus que le rôti de porc et les tulipes. Je pense pouvoir trouver le rôti dans la cave. Mais où donc se trouve l’entrée ?
Je cherche dans toutes les pièces. Au bout d’un long moment, je la trouve. Elle était cachée derrière un drap. Je descends les escaliers, longs d’au moins 150m. Tout d’un coup, j’aperçois une personne. C’est ma sœur Chine. On se jette dans les bras l’un de l’autre.

Fin partie n°2 Classe Madame FENOT CM2 – sainte-Clotilde Issy-les-Moulineaux
————————

 

Et nous remontons au salon avec le rôti de porc. Chine  m’accompagne pour récupérer les tulipes sur le balcon.

« Tous les ingrédients sont trouvés, dit Chine, nous allons pouvoir préparer la potion magique. »

Chine   trouve   un  chaudron  dans un placard et  nous  commençons  à  cuisiner. Nous mélangeons tous les ingrédients pour constituer la potion qui devrait nous permettre de nous échapper d’ici et de rentrer à la maison pour retrouver nos sœurs Anna et Marie et nos parents.   Mais  très   vite,   nous nous retrouvons nez à nez avec  la  sorcière qui  s’était réveillée.  Au moment où elle allait attraper Chine, je me suis souvenu d’un film que j’avais vu plus jeune « Star Wars ».

Je me protège avec le sabre laser, m’approche le plus possible de la méchante femme et lui jette la potion sur le visage. Elle se désintègre en quelques secondes et, au sol, il ne reste plus qu’un énorme crottin de cheval ! Tranquillement, nous terminons la potion et la jetons sur l’écran.

Un message apparait :

BIENVENUE DANS WAGON EXPRESS.

POUR SORTIR DU JEU, FINISSEZ LE NIVEAU SUPERIEUR.

SINON VOUS ETES CONDAMNES A Y RESTER !

Je regarde ma sœur, l’air inquiet :

« Comment allons-nous faire pour nous en sortir ? Peu importe, essayons d’y jouer ! »

NIVEAU1 : Attrapez les 100 pièces d’or sur les wagons.

J’attrape facilement les pièces et nous passons au niveau 2. Je donne les commandes du jeu à Chine.

NIVEAU 2 : Attrapez les 10 clefs cachées dans les wagons.

Chine part à la recherche des clefs mais elle est trop lente, elle ne les trouve pas : nous sommes très angoissés : la pression monte ; nous ne voulons pas restés emprisonnés dans ce lieu…

VIES : MOINS 1 SUR 3

Je décide de reprendre les commandes du jeu : je trouve les clefs et réussit à passer au niveau 3, le dernier niveau !

« Moi qui me fais souvent taper sur les doigts parce que je joue trop au jeu vidéo, et bien cette fois, ça nous aura sauvé la vie ! Si maman et papa voyaient çà ! » dis-je à ma soeur

NIVEAU 3 : Empruntez le bon train qui vous amènera à destination.

Nous devons tenter le tout pour le tout car il nous reste deux vies, nous n’avons pas le droit à l’erreur.

Fin partie 3 Ecole Sainte Anne Sainte Anne d’Auray Stéphanie Danibo
————————-

Ils réfléchirent longtemps pour savoir quel train prendre. Chine a une idée et dit : « il faut qu’on se mette d’accord  ».

Soudain, Gaspard remarqua qu’il y avait des numéros sur les trains et il nota aussi que le numéro 2 et le numéro 5 étaient abimés et à l’abandon. Gaspard dit à Chine ce qu’il avait remarqué. Ils décidèrent alors de prendre le wagon 4. Une jolie boite rouge et violette trônait en plein milieu d’une banquette. Ils l’ouvrirent et trouvèrent un papier avec une ficelle autour. Chine lit à voix haute ce qui était écrit : « on me trouve au début de la nuit ; on me trouve aussi à la fin du matin et pour finir au milieu de l’année. Qui suis-je ? »  Il est précisé, « si vous trouvez cette énigme vous pourrez continuer l’aventure. »

Gaspard demanda à Chine de lui relire l’énigme. Mais Chine lui répondit : « C’est la centième fois que je te la répète !!! Mais enfin Gaspard, creuse-toi un peu la tête !!! » Gaspard reprit : « Mais si tu veux qu’on retrouve nos parents, faut bien que tu relises l’énigme !!! » A ce moment-là, Chine jouait avec la gourmette qui portait son nom. Il y eut un reflet qui projeta la lettre « N » sur la vitre.  Chine se retourna vers Gaspard et lui dit : j’ai trouvé la réponse c’est la lettre « N ».  Plusieurs destinations s’offrirent alors à eux : Tunnel land, Aqua land ou la forêt enchantée.

Les deux jeunes choisirent la forêt enchantée qui leur rappelait leur point de départ. Mais Gaspard trébucha et appuya sur un bouton. Une voix féminine se mit à parler : vous vous trouvez dans le train à destination de Tunnel land.  Le garçon se mit à paniquer. Sa sœur lui dit : « Calme-toi ! Restons dans ce train puis arrivés en gare de Tunnel land, nous reprendrons un train en direction de la forêt enchantée ». Mais Gaspard lui proposa de trouver le chauffeur du train pour lui demander de changer sa destination.

Ils cherchèrent donc le conducteur. Ils le trouvèrent et surprise ! Un singe au volant ! Gaspard commença à angoisser. Il ouvrit la fenêtre et  cria : « A l’aide ! Au secours ! » Chine dit à son frère : « Calme toi, on t’entend à l’autre bout du monde ! » Le singe se mit à glapir lui aussi. Chine dit en hurlant : « STOOOOOOP !!! » Le calme revint et un silence absolu retentit. Gaspard dit : « c’est juste que j’ai eu peur .. . » Puis le singe Peter se présenta. Il portait une toque sur laquelle était inscrit : « école Banasinge » ; pour conduire, il avait des bottes remplies de peaux de bananes. Les enfants interrogèrent l’animal : « c’est quoi l’école Banasinge ? ». Il expliqua qu’il s’agissait de l’école pour les singes conducteurs de trains. J’ai été renvoyé dès le premier jour, mais par chance ma sœur étant enseignante à Banasinge, elle m’a donné les clés d’un train et je suis parti avec. Une lumière attira leur attention ; c’était un compte à rebours  affiché sur le tableau de commande. Dès que le compte à rebours atteignait 0, la lave remontait, les volets se fermaient avec une matière indestructible. Le toit s’ouvrit et Chine se demanda pourquoi il y avait écrit danger sur un panneau. Soudain, une pierre volcanique arriva par le toit, Gaspard et Chine restèrent bouche bée ; puis la pierre friable se cassa sur le siège et déposa une lettre où il y avait marqué   indice.  Chine s’écria : « Génial nous pourrons sortir d’ici » ;  alors sans plus tarder,  Chine lut l’indice : « TONBOU EGESI TAEJECBLE »…Ils réfléchirent.

C’est comme dans star Wars, les syllabes sont inversées : BOUTON SIÈGE ÉJECTABLE.  Ils appuyèrent et Hop, les sièges furent éjectés, ils furent entourés de matière indestructible et un toboggan de lave se dressa devant eux. Dès qu’ils arrivèrent au niveau des rails, il y eut sous les sièges des roulettes. Ils arrivèrent dans une grotte avec trois portes : niveau 1, niveau 2 et niveau 3 pour retourner au bon niveau et enfin rentrer chez eux.

Fin partie 4 – Nadine Delaplace -

———————-

Tout à coup, un bruit ÉTRANGE surgit :

DDDDDRRRRRRRIIIIINNNNNGGGGGGG !

DDDDDRRRRRRRIIIIINNNNNGGGGGGG !

BIP ….BIP…. BIP….

Gaspard sentait des secousses et des tapes sur tout son corps. Il essayait de s’immobiliser, mais c’était impossible. Soudain, il reçut une énorme gifle sur sa joue.

« -Mais ? »

Il ouvrit les yeux en sursaut et vit sa sœur Chine qui lui donnait des claques et qui le secouait pour le réveiller.

« Allez, allez ! On va être en retard au collège à cause de toi ! Dépêche toi ! »

Je compris soudain que toute cette aventure n’était qu’un rêve…

fin de la partie 5  ecole sainte Marthe – Marie Benchargui 

 




Les Provost |
Demain est un autre jour... |
CrTice47 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Groupe Jaune
| teresadupraz
| Un Ange vint...ou plutôt un...